Added by on 30 novembre 2013

Tabu-Ley-L’icône de la rumba congolaise Tabu Ley décédé samedi 30 novembre dans un hôpital bruxellois.

Pascal Tabu Ley, dit «Seigneur Tabuley Rochereau», est décédé samedi 30 novembre à Bruxelles, en Belgique. Le célèbre chanteur congolais était dans le coma depuis plusieurs jours. Selon

son fils Charles Tabu, joint par Radio Okapi, Tabu Ley est mort de suite de diabète après avoir été terrassé par un accident cardiovasculaire il y a plus de deux ans.

Le musicien et chanteur Congolais Pascal Tabu Ley est mort samedi matin à l’hôpital Saint-Luc à Bruxelles en Belgique des suites d’une longue maladie.

Il ne s’était jamais complètement remis de son accident cardiovasculaire deux ans auparavant.

D’après son fils Marc Tabu, l’artiste a été admis à l’hôpital suite à une infection.

 

Né dans la ville de Bandundu, dans la République Démocratique du Congo, Pascal Tabu Ley chante d’abord à l’église et dans les chorales scolaires.

Il rejoint ensuite le ministère de l’Education nationale comme fonctionnaire puis responsable administratif et financier à l’Athénée de la Gombe.

Il commence à composer ses morceaux dans les années 50.

Sa carrière musicale décolle en 1956 après un duo avec le chanteur Grand Kallé, considéré comme le père de la musique congolaise moderne.

Celui qui sera désormais connu sous le nom de « seigneur Rochereau » rejoint alors le grand African Jazz.

Le grand public le découvre à travers les titres « Kelya », « Adios Tété » et « Bonbon sucré ».

Avec sa formation African Fiesta Flash, il donne une série de concerts à l’Olympia en 1970.

C’est le premier Africain à se produire sur scène dans cette grande salle parisienne.

Sa musique est très inspirée par la pop et rhythm and blues.

Son fils Marc Tabu se souvient du père mais aussi de l’artiste: « je garde le souvenir d’un bon père et aussi d’un grand musicien, on ne l’a pas seulement apprécié comme papa mais aussi comme un grand artiste de notre continent ».

Le rappeur Français Youssoupha serait également le fils de la star de la rumba congolaise.

L’artiste estime que son père aurait eu au moins 68 enfants au cours de sa vie.

 

 

Share

Category:

A la Une, Musique

Comments are closed.