RDC:KUTINO FERNANDO EST TRES MALADE EN PRISON

KUTINO-MALADE

Par Jose bakutu

Kutino a –t-il été empoissonné en Prison ?

Intox ou information, nous ne savons pas le confirmer en ce moment precis. La nouvelle a circulé hier dans le milieu de l’église de Kutino dans la Commune de Ndjili. D’après notre source, la nouvelle a été donnée par 2 adeptes de l’église de Kutino, qui étaient emprisonnés en juillet dernier à la prison de Makala, suite à une manifestation interdite le 23 juillet après la confirmation de la condamnation à 10 ans de prison. Ces 2 messieurs codétenus de Kutino, ont été libérés pour passer les fêtes avec leurs familles. Il s’agit de Richard Bukaka et Samy Kamba. Ce dernier a declaré à un de nos confrères habitant à Ndjili que le Révérend pasteur ne va pas très bien. Il a passé plus de trois mois à côté de lui, et il a constaté qu’il est tres fatigué et surtout ne supporte plus la prison. Toujours selon Samy Kamba, le pasteur est tres malade depuis un moment. Il a peur qu’il ne soit empoissonné par les hommes de Kabila déguisés en activistes des ONG des droits de l’homme, qui sont aussi visibles dans les différents pavillons à Makala. En prison Kutino passe son temps à prier et de fois à prêcher la bonne nouvelle aux prisonniers. Sa popularité reste intacte et son carisme aussi. Son médecin personnel le visite souvent et certains adeptes viennent aussi le visiter.

S’agit –il d’une information ou juste de la communication pour reparler de Kutino Fernando, qui commence à devenir has been ? Nous n’avons aucune preuve de la maladie de ce pasteur incarcéré depuis plus de 3 ans pour des raisons politiques. Toute fois, nous sommes à la recherche de monsieur Samy Kamba, pour avoir des vraies explications sur la maladie de l’homme de Dieu.

Signalons que monsieur Samy Kamba et Richard Bukaka ont été arrêtés en juillet dernier après une manifestation interdite par les autorités administratives de Kisenso. Durant la manifestation, les DVD du pasteur ont été distribués et quelques adeptes de Bundu dia Kongo de Kisenso se sont melés aux manifestants pour dénoncer la brutalité disproportionnée de la police. La manifestation a fait un mort, et plusieurs condamnations par le tribunal de Ndjili. Monsieur Antoine Badiabioko est mort suite à une crise cardiaque, causée par la brutalité policière en cherchant à défendre son fils joseph Badiabioko, responsable de l’église de Kutino à Matete, distributeur des DVD contenant le message politique du pasteur. A suivre…..

Share