Moise Katumbi porte plainte contre l’Etat congolais

-Face à la dégradation du climat politique et sécuritaire en RDC, l’opposant Moise Katumbi a décidé de saisir l’ONU. Pendant ce temps, Joseph Kabila tente de rassurer les populations du Kasaï-Central.

En RDC, le président Joseph Kabila poursuit son séjour à Kananga, la capitale de la province du Kasaï-Central. La visite a pour but de rassurer les populations de cette province, martyrisée par les exactions imputées aux militaires loyalistes et aux miliciens Kamwina Nsapu.

Plusieurs ONG de défense des droits de l‘Homme exigent l’ouverture d’une enquête internationale pour faire la lumière sur ces tueries qui ont fait selon l’ONU près de 400 morts. Face à la dégradation du climat politique et sécuritaire dans son pays, l’opposant Moise Katumbi a décidé de saisir le Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies à Genève. Une plainte contre l’Etat congolais  y sera déposée ce vendredi.

Voici les explications de Olivier Kamitatu, ancien président de l’Assemblée nationale du Congo et par ailleurs porte-parole de l’opposant. Il revient notamment sur les raisons qui l’ont poussé à quitter la majorité présidentielle pour soutenir l’ex-gouverneur du Katanga.

Avec DW

(95)

Share



Translate »