Fin de l’ultimatum à Yahya Jammeh en Gambie

-Le président gambien avait jusqu’à minuit pour transmettre le pouvoir à Adama Barrow qui prévoit de prêter serment ce 19 janvier sur le territoire gambien. Les troupes sénégalaises pourraient intervenir dans la nuit en Gambie

Dans un ultime effort diplomatique, le chef de l’Etat mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, s’était rendu mercredi à Banjul pour tenter d’obtenir “une solution de la crise en Gambie” où le président sortant Yahya Jammeh conteste sa défaite électorale et refuse de céder son fauteuil.
M. Ould Abdel Aziz est ensuite arrivé à Dakar en provenance de la Gambie, rapporte la Radio Télévsion Sénégalaise (RTS).
Macky Sall, son homologue sénégalais, l’a accueilli à sa descente d’avion et les deux hommes s’entretiennent à l’aéroport Léopold Sédar Senghor en presence du président élu Adama Barrow, selon la RTS.


Le colonel Seydou Maïga Moro, chef de la Force de la CEDEAO en attente avait confirmé l’imminence d’une intervention militaire à minuit en cas d’échec des négociations avec le président sortant.

Le chef d’Etat-major de l’Armée gambienne a annoncé que ses hommes ne se battraient pas contre les troupes africaines. L’Agence de presse sénégalaise (APS) annonçait mercredi “un important mouvement de troupes de plusieurs pays africains en partance pour la Gambie au port de Ziguinchor.”

Dans un tweet, le président élu a déclaré : ’’Mes très chers gambiens, la présidence de Yahya Jammeh est officiellement terminée. La nouvelle ère pour la Gambie est enfin là’’

(24)

Share



Translate »