Automobile : Geely, valeur montante

Automobile : Geely, valeur montante

La marque chinoise Geely © KotVadim by Wikimedia Commons

La marque chinoise Geely s’installe sur la marché de l’automobile. Volvo, Proton et Lotus sont tombés dans son escarcelle et le groupe entend bien se développer en Afrique où il possède déjà trois usines.

Geely – 1,2 million de véhicules vendus en 2017 – est l’un des constructeurs chinois dont la cote monte à l’international, malgré les soupçons de certains analystes concernant une surestimation de ses profits. En 2010, il a mis la main sur le suédois Volvo puis, l’an dernier, pris le contrôle du malaisien Proton, du britannique Lotus, avant d’acquérir il y a deux mois près de 10 % de l’allemand Daimler.

Sur le continent, le constructeur est distribué dans plus d’une dizaine de pays. Il possède des usines de montage en Égypte, en Éthiopie et en Ouganda. Au début de 2018, le groupe Zouari a annoncé la distribution de la marque en Tunisie et le projet de création d’une nouvelle usine de montage.

Lire les autres articles du dossier

«Automobile : la percée des constructeurs chinois sur le continent africain»



Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer

(9)

Share



Translate »